Archives de mai, 2009

Européenne 2009: Pourquoi voter et Pour qui voter ?

29 mai 2009 | Catégorie : Politique

Nous voici bientôt a une échéance électorale boudée habituellement par les Français. Enfin les hommes politiques voudraient nous le faire croire. Pourtant de nombreux textes votés au parlement Européen ont une conséquence directe sur le droit français. Pour exemple la directive européenne EUCD transcrite (voire mal transcrite) dans le droit français dans la loi DADVSI. Récemment le Paquet Télécom qui instaure, entre autre, que l’accès à internet est un droit fondamental qui ne peut être suspendu uniquement par un juge. La prochaine loi qui sera voté touchera au droit du consommateur avec notamment la remise en cause de la vente liée. (qui d’ailleurs est déjà interdite dans le droit français mais jamais appliquée).

Ne serait-ce que pour ces questions touchant l’informatique, il est important de voté judicieusement. Voici un petit résumé des partis s’étant engager à signer la charte du logiciel libre du site www.candidat.fr: (le nombre entre parenthèse indique combien de députés ont signés la pétition)

    - Europe Démocratie Espéranto (26)
    - Debout la république (20)
    - Parti Socialiste (9)
    - Mouvement démocrate (9)
    - Europe écologie (8)
    - Front de Gauche (7)
    - Alliance Ecologiste Indépendante (4)
    - Nouveau Parti Anticapitaliste (3)
    - Libertas (1)
    - Euskal Herria Bai (1)

Il faut aussi savoir que l’Union Pour la Majorité autrement dit l’UMP est notoirement contre le contenu du Pacte. Le Front National et le Parti souverainiste quant à eux ne se sente pas intéressé par ce débat. Les 2 partis ayant le plus de chance d’être élus sont le Parti Socialiste et le MODEM donc sans vouloir être partisan il vaudrait mieux concentrer les voix sur ces 2 partis.
Ayant conscience que le logiciel libre n’est qu’une petite partie des enjeux Européens, il est évident que le choix de votre vote doit être balancé avec d’autre sujet tout aussi important. Il y a le choix parmi les partis ayant signé la charte.
Vous pouvez signer le Pacte en suivant les indications de cette page. Mais surtout allez voter intelligemment le 7 juin 2009.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Après DADVSI, LOPPSI et HADOPI je vous présente LOPSI 2 encore plus libertcide

21 mai 2009 | Catégorie : Politique

Voici un excellent article de Numerama qui révèle en substance les vrais desseins de Nicolas Sarkozy le président imposteur. J’ai recopié l’article Décryptage : Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net on ne sait jamais par les temps qui court il pourrais disparaître. J’espère que la rédaction de Numerama ne m’en voudra pas.

    « Le président de la République actuel a un plan ». C’est la première phrase du livre de François Bayrou, Abus de Pouvoir, et l’on peut la vérifier au moins en ce qui concerne le contrôle du net. Depuis la loi DADVSI où il était président de l’UMP et ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy a déployé son plan pour contrôler le net. Il a commencé à l’appliquer avant-même la loi Hadopi, et prévoit de le parachever avec la Loppsi. Dans cet article exceptionnellement long, Numerama tente un décryptage du net selon Sarkozy.

    Petit à petit, les pièces du puzzle s’assemblent et l’image se révèle sous nos yeux. Le projet de loi Création et Internet n’a pas encore été promulgué que déjà le morceau suivant s’apprête à faire son apparition. Projet de loi après projet de loi, décret après décret, nomination après nomination, Nicolas Sarkozy prépare méthodiquement les moyens pour le gouvernement de contrôler Internet… et les internautes.

    Lundi, Le Monde a publié un excellent article sur la prochaine loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi, ou Lopsi 2), qui montre ce que prévoit le nouveau texte commandé par Nicolas Sarkozy : installation de mouchards électroniques sans vérification de leur légalité par les services de l’Etat, légalisation des chevaux de Troie comme mode d’écoute à distance, création d’un super-fichier « Périclès » regroupant de nombreuses données personnelles (numéros de carte grise, permis de conduire, numéros IMEI des téléphones mobiles, factures…), création d’un délit d’usurpation d’identité, pouvoir de géolocaliser les internautes, …

    Sans cesse repoussée, la loi est attendue de pieds fermes par Nicolas Sarkozy. C’est d’ailleurs en partie elle qui a justifié l’obsession du Président à maintenir contre vents et marée la loi Hadopi. Car « le président de la République actuel a un plan ». Pour le comprendre, il nous faut accumuler les pièces à conviction. Certaines relèvent très certainement de la paranoïa, d’autres sont véritablement réfléchies par le Président.

    Mises bout à bout, elles laissent peu de doute sur la volonté de Nicolas Sarkozy de contrôler le net, aussi bien dans son contenu que dans son infrastructure.

    Au commencement, Nicolas Sarkozy voulu devenir Président

    Très tôt dans sa carrière politique, Nicolas Sarkozy n’a eu qu’une obsession : devenir président de la République. Et une vision : pour y parvenir, il fallait contrôler les médias. Maire de Neuilly-Sur-Seine, il s’efforce de faire entrer rapidement dans son cercle d’amis proches les Martin Bouygues, Lagardère (père et fils) et autres Dassault qui le conduiront par leur amitié complice au sommet du pouvoir. C’est d’autant plus facile que ces capitaines d’industrie, propriétaires de médias, dépendent pour l’essentiel de leurs revenus des commandes de l’Etat. Entre amis, on sait se rendre des services…

    Toute cette énergie de réseautage a été mise au service de son ambition présidentielle. En 2007, c’était la bonne. Première tentative, première victoire. Mais Nicolas Sarkozy a eu chaud. Il avait négligé Internet. A quelques points près, François Bayrou – qui a au contraire beaucoup misé sur Internet pendant la campagne – passait devant Ségolène Royal au premier tour de la Présidentielle, et c’est le leader du MoDem qui se serait retrouvé à l’Elysée.

    Il serait faux toutefois de prétendre que Nicolas Sarkozy, qui s’était assuré le soutien du bloggeur Loïc Le Meur (à l’époque le plus influent), s’est aperçu trop tard du pouvoir du net. Fraîchement élu, le président Sarkozy n’avait pas tardé à demander « l’avènement d’un internet civilisé », prônant une « campagne de civilisation des nouveaux réseaux ». Le coup de Trafalgar du refus de la Constitution européenne par les Français avait montré pour la première fois au monde politique les limites des médias traditionnels face à Internet, où l’opposition au texte européen fut virulente. Les amis de Nicolas Sarkozy dans les grands médias et l’industrie culturelle l’ont très vite convaincu qu’il fallait faire quelque chose. Lui pour conserver le pouvoir, eux pour limiter cette concurrence gênante. C’est Renaud Donnedieu de Vabres (RDDV) qui s’est chargé des basses oeuvres, sous l’oeil attentif de son président de l’UMP et ministre de l’intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy.

    DADVSI et HADOPI : les premières pierres vers le filtrage

    Derrière les apparences d’une première loi contre le piratage sur Internet, comme l’avait prédit le journaliste américain Dan Gillmor, c’est une alliance à trois qui s’est formée entre le pouvoir politique, le pouvoir médiatique et l’industrie culturelle. A peine la riposte graduée (déjà) adoptée, RDDV avait prévenu que la loi DADVSI « n’est que le premier d’une longue série d’adaptations de notre droit à l’ère numérique », et qu’il comptait bien s’attaquer « un jour au problème de la presse et de l’Internet ». C’était en 2006.

    Affaibli par la débâcle de DADVSI, le ministre de la Culture n’a pas eu le temps de mettre son projet en application. Mais l’idée d’accorder un label à la presse professionnelle en ligne et de doter les sites de presse d’un statut particulier opposé aux blogs était née. Nicolas Sarkozy l’a mise en application cette année. Le tout en permettant à la vieille presse papier de bénéficier par ailleurs de substantielles aides de l’Etat, contraires à la libre concurrence, pour investir le net.

    Avec la loi Hadopi, qu’il a maintenu jusqu’à mettre en péril la cohésion du groupe UMP, le chef de l’Etat a réussi à imposer à tous les foyers français l’installation d’un « logiciel de sécurisation », qui, sous la forme d’un mouchard, aura pour but de filtrer les sites internet et certains logiciels. Soit de manière franche, en bloquant l’accès à des contenus ou des protocoles. Soit de manière plus sournoise, en mettant en place un système qui met en avant les sites labellisés par l’Hadopi ou par les ministères compétents, pour mieux discréditer les autres. Les sites de presse professionnels feront bien sûr partis un jour des sites labellisés, tandis que la multitude de blogs ou de sites édités par des journalistes non professionnels verront leur crédibilité mise en doute. Pour le moment on ne sait rien du périmètre des caractéristiques imposées par l’Etat aux logiciels de sécurisation, et c’est bien là sujet d’inquiétudes. Il suffira d’étendre par décret la liste des fonctionnalités exigées pour que la censure se fasse de plus en plus large et précise, hors du contrôle du législateur ou du juge.

    LOPPSI : le filtrage imposé aux FAI

    Si elle prévoit la création de ce logiciel de sécurisation, et suggère fortement son installation, la loi Hadopi ne fait cependant pas de son installation une obligation. Le risque d’inconstitutionnalité serait trop fort. Il faut donc compléter le tableau, en organisant un filtrage au niveau de l’infrastructure du réseau. C’est le rôle de la loi Loppsi, chapeautée par Michèle Alliot-Marie.

    Entre autres choses, la Loppsi va imposer aux FAI une obligation de filtrage de résultat. Ils auront le devoir de bloquer l’accès à des sites dont la liste sera déterminée par l’administration, sous le secret. Ce qui n’est pas sans poser d’énormes problèmes dans les quelques pays qui ont déjà mis en place cette idée. Là aussi, une fois mis le pied dans la porte, sous prétexte de lutter contre la pédophilie (une tentation du pathos contre laquelle il faut résister), il suffira d’étendre la liste des exceptions qui donnent droit au filtrage. Ici pour les maisons de disques victimes de piratage, là pour les sites de presse suspectés de diffamation, ou pour les sites de jeux d’argent qui ne payent pas leurs impôts en France. La liste n’aura de limites que l’imagination et l’audace des gouvernants.

    Encore faut-il que ces idées de contrôle du net puissent se mettre en place sur le terrain, ce qui nécessite des hommes et des femmes peu regardants. C’est dans cet art que Nicolas Sarkozy excelle le plus.

    Le choix des hommes, le triomphe des idées

    Dès 2006, Nicolas Sarkozy a compris qu’il aura besoin de verrouiller son gouvernement et les télécoms pour mettre en place son plan de contrôle d’internet. Christine Boutin, qui avait été une farouche et convaincante opposante à la loi DADVSI fin 2005 (au point de faire basculer le vote de certains députés UMP pour la licence globale), et qui avait défendu l’idée d’un internet libre, s’est ensuite mue dans un silence confondant à la reprise des débats en mars 2006. En échange, et entre temps, elle a reçu la promesse de Nicolas Sarkozy d’entrer au gouvernement après les élections présidentielles si elle mettait sa langue dans sa poche. Les deux ont tenu parole.

    Président de la République, Nicolas Sarkozy a ainsi composé son gouvernement de manière à accomplir son oeuvre sans opposition interne. Nadine Morano à la Famille, et Michèle Alliot-Marie à l’Intérieur, n’ont pas eu besoin de forcer leur nature pour prêcher la censure de certains sites Internet ou le filtrage des sites pédophiles ou terroristes. Porte-parole de l’UMP, pilotée par l’Elysée, le lobbyiste Frédéric Lefebvre ne passe plus une semaine sans se confondre en invectives contre Internet, et réclamer le filtrage. En plaçant l’ex-socialiste Eric Besson au numérique, Sarkozy pensait peut-être aussi paralyser les critiques à la fois de son propre camp et de l’opposition, tout en s’assurant le soutien d’un homme qui a troqué ses convictions pour son ambition. En le remplaçant par Nathalie Kosciusko-Morizet, plus rebelle, Sarkozy a pris un risque. Mais il fait aussi un pari. Celui que son frère Pierre Kosciusko-Morizet, président des deux plus gros lobbys français du numérique hostiles au filtrage, serait moins audible dans son opposition si sa soeur est systématiquement suspectée de collusion lorsqu’elle défend le même point de vue. Ce qui n’a pas manqué lorsque PKM a prêché, dans le vide, un moratoire sur la loi Hadopi.

    Il a fallu aussi convaincre dans les télécoms. Free, à la nature frondeuse, reste le plus difficile à manipuler pour Nicolas Sarkozy. Il a toutefois trouvé une arme : la quatrième licence 3G. L’opérateur sait qu’elle va être rapidement indispensable pour continuer à concurrencer Bouygues, SFR et Orange, qui peuvent tous proposer des offres regroupant ADSL et mobile. Mais elle est dépendante de la volonté du gouvernement. Très rapidement, Christine Albanel a fait comprendre à Free qu’il devrait être obéissant pour espérer accéder à la fameuse licence. Depuis, le dossier ne cesse d’être repoussé sous des prétextes fumeux, et Free a mis de l’eau dans son vin contre Hadopi et contre le filtrage, dans l’espoir de ne pas hypothéquer ses chances d’avoir accès à la téléphonie mobile.

    Pis, Nicolas Sarkozy a fait nommer numéro deux de France Telecom Stéphane Richard, le directeur de cabinet de Christine Lagarde, qui ne compte « que des amis » dans la commission qui déterminera le prix de la quatrième licence 3G. L’homme aura également pour mission de mettre en oeuvre le filtrage chez Orange, qu’il dirigera d’ici deux ans.

    Le contrôle des institutions ayant leur mot à dire sur le filtrage

    Enfin, Nicolas Sarkozy s’est également assuré de contrôler les institutions qui pourraient lui faire de l’ombre. La CNIL, qui s’est opposée à l’Hadopi, n’aura pas le droit de siéger au sein de la haute autorité. Les amendements le proposant ont été refusés. Elle n’a pas non plus eu le droit de publier son avis contre la loi Hadopi, et les deux députés commissaires de la CNIL, tous les deux membres de l’UMP, ont voté pour la loi. L’un des deux, Philippe Gosselin, a même été un farouche défenseur de la loi à l’Assemblée, et sans doute au sein de l’institution. Dans son dernier rapport annuel, la CNIL a dénoncé l’omerta imposée par le gouvernement, et son manque d’indépendance, notamment financière.

    Plus directement, Nicolas Sarkozy a également évincé l’autorité de régulation des télécommunications (Arcep) des études sur le filtrage, auquel elle était hostile. Redoutant que l’autorité ne reste trop à l’écoute des professionnels des télécoms et des internautes, le président de la République a récemment mis à la tête de l’Arcep Jean-Ludovic Silicani, l’ancien président du Conseil de la propriété littéraire et artistique (CSPLA). Un homme notoirement favorable au filtrage et à la lutte contre le P2P. Le CSPLA, rattaché au ministère de la Culture, compte par ailleurs parmi ses membres le Professeur Sirenelli, à qui le gouvernement confie quasiment toutes les missions juridiques liées au filtrage depuis quatre ans, avec un résultat certain.

    Finalement, c’est au niveau européen que Nicolas Sarkozy compte ses plus forts adversaires. Il a entamé un bras de fer avec le Parlement Européen sur l’amendement Bono, et exerce un lobbying intense sur les Etats membres pour qu’ils refusent de marquer dans le marbre le principe du respect de la neutralité du net, contraire au filtrage. Il peut compter sur le soutien de Silvio Berlusconi, propriétaire de médias, qui met en place exactement le même plan en Italie. Mais il redoute l’opposition des députés européens.

    D’où l’importance des élections européennes du 7 juin prochain. De leur résultat dépendera peut-être la réussite ou l’échec du plan mis en place par Nicolas Sarkozy.

Il n’est pas évoqué dans cette article le devenir des communautés libres qui sont à l’origine d’internet. Si le projet « lopsi 2″ voit le jour, cela signifiera sans doute la mort des projets libres français sur internet. Nous voilà prévenu, il ne reste plus qu’à voter en conséquence au élection Européenne du 7 Juin et surtout sensibiliser un maximum de personne dans notre entourage sur les dangers à venir.

Princesse Irulan

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Hadopi: Le conseil constitutionnel a un mois pour statuer

20 mai 2009 | Catégorie : Politique

Le 19 mai le groupe socialiste a relevé 11 points d’inconstitutionnalité dans la loi Création et Internet. Le conseil constitutionnel aura 1 mois pour rendre son avis sur le texte de loi.

Il n’y a pas de surprise, les revendications sont pour l’essentiel celle déjà mentionnées à l’assemblée national par Patrick Bloche. Avec la loi Hadopi, le téléchargement illégal ne sera en effet pas traité de la même manière si perpétré à domicile ou depuis une entreprise ce qui ne met pas tout le monde sur le même pied d’égalité. La double peine fait quant à elle référence au fait que l’internaute sanctionné par une coupure de son accès à Internet devra tout de même continuer à payer celui-ci.

Il y a une présomption de culpabilité dans la mesure où pour prouver sa bonne foi et contester une accusation, le seul véritable recours de l’internaute sera de prouver l’installation d’un logiciel dit de sécurisation probablement payant et du moins pas interopérable avec l’ensemble des systèmes d’exploitation. Quant à l’Hadopi qui est une autorité administrative, elle dispose de biens de pouvoirs occultant le recours à une véritable autorité judiciaire.

La secrétaire d’état à la prospection et au développement de l’économie numérique, Nadine Kosciusko-Morizet, se réveille après la fête, en disant sur le site Backchich.info « Je crois aussi que c’est un échec collectif, je ne lance la pierre à personne en particulier d’être arrivés à une situation aussi conflictuelle.. Dommage qu’elle ne se soit pas prononcée avant le vote. Elle est autant responsable de la situation de pourrissement d’internet que la ministre de la culture, Albanel.

Du coup comment ne pas voir en ce texte de loi un cheval de troie ayant uniquement pour but d’instaurer un mouchard obligatoire sur les PC de chacun des particuliers. Les artistes n’ont été que le chiffon rouge agité pour faire diversion à l’instauration d’un système de renseignement digne de la stasi.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Dossier Freenet: comment installer Freenet

17 mai 2009 | Catégorie : Informatique

Chose promise, chose dû, voici le dossier sur freenet qui explique étape par étape l’installation de Freenet que ce soit sur Ubuntu ou windows le principe reste identique.

Dossier Freenet

Il me reste à finir la partie installation Windows du dossier GNUnet. A noté que j’ai essayé de faire fonctionner les 2 réseaux en simultanée sur le même PC et j’ai constaté une baisse importante de performance. Par contre sur 2 PC distinct cela semble plus stable, bien que le modem turbine à 100% mais il tient le choc. Je ne suis pas sur qu’une box resiste à une utilisation intensive de ces 2 réseaux en même temps.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Dossier GNUnet: comment installer GNUnet sur ubuntu

16 mai 2009 | Catégorie : Informatique

Je viens de faire un petit dossier sur GNUnet un logiciel Peer To Peer crypté et anonyme. En réponse à la loi Hadopi ce type de réseau se substituera progressivement aux actuels réseaux eDonkey ou bittorrent. Autant s’y mettre dès aujourd’hui. Je propose dans ce dossier 2 méthodes d’installation de GNUnet sur ubuntu (distribution GNU/Linux basée sur Debian orienté utilisateur). Je le complèterai par la suite par une méthode d’installation sur windows une fois que mon dossier sur freenet sera sur les rails.

Dossier GNUnet

Pour plus de renseignement allez voir www.GNUnet.org.

NB: Je suis contre le téléchargement illégal, et je suis contre la loi Hadopi. Je suis pour le partage des oeuvres avec le consentement des auteurs, et je suis pour la liberté sans restriction sur internet. Pour cela il faut un logiciel de partage protégé des abus répressifs du gouvernement français.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

La loi Hadopi finalement adoptée

14 mai 2009 | Catégorie : Politique

Comme on aurait pu le prévoir la loi Hadopi a été adoptée par les députés godillots de l’assemblée nationale, et entérinée par des sénateurs qui ne savent même pas se servir d’un minitel. Les prochaines étapes seront le passage du texte de loi en conseil constitutionnel et s’il est validé il y aura la conciliation du paquet Télécom Européen avec l’incompatibilité de l’amendement 138.

Les premiers mails de mise en garde seront émis à partir d’octobre 2009 et les coupures internet interviendront pas avant fin 2010. Cela donnera le temps aux internautes de sécuriser leurs échanges Peer to Peer avec des réseaux comme Freenet ou encore Gnunet.

Mithrandir79 prépare actuellement un dossier expliquant l’installation sur linux et windows de ces deux logiciels.

Princesse Irulan

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

TF1: La guerre des commentaires Internautes Vs Modérateur

9 mai 2009 | Catégorie : Politique

Après le scandale du licenciement abusif de M Bourreau, un nouveau scandale voit le jour la censure des commentaires d’internautes n’acceptant pas d’adhérer aux idées de TF1. Voici quelques pages traitant de ce sujet:
Quand TF1 fait du Zèle

Christophe Tardieu directeur de Cabinet délateur du ministère de la culture!! (fusible ou collabo?)
La fuite

Le figaro tiens la même stratégie que TF1 voir ici.

Pour donnée une idée de la censure voici le graph du site des commentaires censurés montrant l’activité du modérateur à partir de 8H00 ayant supprimé tous les commentaires de la nuit.

09-05-09

Et quelques commentaires que j’ai sélectionné:

de tkoc
« Bonjour TF1. Nous sommes les Internautes. Au fil des années, nous vous avons observé dans l’ombre. Vos campagnes de désinformation, votre connivence avec certains politiques, la répression auprès de vos employés, tout cela a attiré notre attention. Avec votre dernier acte, l’extension de votre influence néfaste sur ceux qui vous font confiance, ceux-la même qui vous considèrent comme une chaîne impartiale, est devenue claire à nos yeux. Votre action a démontré que la France sombre doucement dans l’Autoritarisme, et vous y contribuez. Il a été décidé que votre chaîne devait être réduite a néant. Pour le bien des Français, pour le bien de la République et pour notre propre plaisir, nous nous devons de vous expulser du paysage télévisuel français et de démanteler la chaîne sous sa forme actuelle. Nous vous reconnaissons comme un adversaire de taille, ainsi nous nous préparons pour une longue, très longue campagne. Vous ne pourrez lutter éternellement contre la conscience populaire. Vous ne pouvez pas nous réduire au silence, car nous sommes partout. Vous ne trouverez aucun recours à cette attaque, car pour chaque Internaute qui tombera, dix prendront sa place. Vos téléspectateurs se reveilleront et réaliseront qu’ils n’ont pas à dépendre de vous. Ils comprendront alors que leurs opinions furent manipulées depuis des années. Notre combat n’est pas mu par la haine, mais par un désir de justice et de rétablissement des grandes heures de la République. Notre temps de cerveau disponible n’est pas à vendre. Nous sommes les Internautes. Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. »

de Alfredneumaez
« Pour les facebookistes un groupe de soutiens à Jérôme Bourreau a été créer http://www.facebook.com/group.php?gid=78398702414
rejoignez le plus on sera nombreux plus notre message aura du poid.
La censure est le dernier acte de désespoir des régimes totalitaires pour faire taire les voix dissidentes avant une révolution. TF1 prenez garde à ne pas dépasser les limites de la résiliance des français.
(tout les articles supprimé peuvent être lu ici http://hithlum.adm.ielo.net/~pnl/mootf1/avis.html) »

de hadopitre
« Je me joins à la légion des autres internautes pour dire mon dégout et mon indignation sur ce que vous avez fait, tout en sachant que mon commentaire sera censuré comme tout les autres. Laissez moi cependant vous dire qu’aveuglé par votre toute puissante et vos liens incestueux avec le pouvoir, vous avez fini par perdre pied avec la réalité. Ce faisant, vous êtes les artisans de votre propre destruction. Autant il est difficile de montrer la nocivité de la loi H.A.D.O.P.I. au grand public sans tomber dans des détails technique, autant tout le monde comprendra que le licenciement de votre cadre viole la déclaration des droits de l’homme (article 19 : nul ne peut être inquiété pour ses opinions politiques), piétine la législation sur le travail et méprise au grand jour la démocratie (quoi de plus normal qu’un citoyen écrive à son député ?). En censurant tous les commentaires (y compris les mieux construit), et en faisant une déclaration qui se trouve déjà contestée, vous ne faites qu’aggraver votre cas. Et cela arrive à la fin du processus législatif, au cours duquel les esprits des internautes sont déjà bien échauffés par cette loi scélérate, et à la veille d’un week-end de trois jours durant lequel aucun de vos dirigeants ne s’apercevra qu’il y a le feu à la maison. Franchement, vous faites fort ! Lundi, vous aurez bien du mal à vous expliquer sans vous enfoncer davantage. Ami internautes, notre pouvoir s’éveille. Les dinosaures géants qui veulent nous mettre ont des pieds d’argiles, et nous pouvons les faire vaciller ! http://french-chanson.narod.ru/chant.html »

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

TF1 censure les commentaires de ses articles de TF1.fr

9 mai 2009 | Catégorie : Politique

TF1 depuis 2 jours essaye de faire passer la pillule du licenciement de Jérôme Bourreau-Guggenheim mais sans succès. De nombreux internautes se sont exprimés sur le site de TF1 dans les commentaire l’article suivant Réponse de TF1 au licenciement de Jérôme Bourreau-Guggenheim.

TF1 qui n’est plus à un fait d’arme liberticide près supprime un à un les commentaires défavorables à la politique du groupe. J’ai attendu tard la nuit que le modérateur de l’article aille se coucher. Pour sauvegarder quelques commentaires fort intéressant qui seront sans doute supprimés demain matin.

Voici tout d’abord une copie de l’article de TF1:

La réponse de TF1

Bonjour,

Le Groupe TF1 a toujours manifesté une position de soutien au projet de loi  » Création et Internet  » HADOPI pour mettre en place un système de réponse graduée contre le piratage.
TF1 est le seul groupe audiovisuel à avoir engagé des procédures contre le piratage de ses oeuvres et pour défendre la création et la production françaises ainsi que les intérêts des ayants-droits.
C’est dans ce contexte que les prises de position particulièrement radicales exprimées publiquement à plusieurs reprises, en cette qualité, par le Responsable du Pôle Innovation Web de TF1, ont conduit l’entreprise à se séparer de ce responsable pour deux raisons :
- elles sont contraires aux déclarations officielles du groupe TF1, notoirement en faveur de cette loi,
- elles sont incompatibles avec ses responsabilités au sein d’e-TF1, filiale du groupe en charge, également, de la lutte contre le piratage sur internet.

L’entreprise déplore d’avoir été contrainte de mettre sur la place publique une décision qui concerne l’un de ses collaborateurs dans une affaire strictement interne.

Cordialement,

Emmanuel

L’équipe TF1 & VOUS

Voici maintenant un petit florilège des commentaires disponibles à cette heure tardive de la nuit:

de Boom_
« Honte à vous, pour ce licenciement disproportionné. On a du mal à croire que cela se passe en France… Je regardais déjà le moins possible votre chaine, mais alors là c’est le comble. Et pour la censure des commentaires, c’est tout simplement pathétique. Comme quoi, le ridicule ne tue pas… »

de Quimjonguil
« Vive TF1! ça faisait longtemps que je ne regardais plus cette chaîne ou ses productions. Maintenant je me rappel pourquoi. Cette odeur sulfurée là…. y a de quoi avoir la nausée quand même. La mentalité de ses dirigeants carpettes qui lèchent le gouvernement à la moindre occasion, histoire d’avoir deux euros de plus est une honte. Faute d’avoir un minimum de matière grise, ca doit faire longtemps qu’ils n’ont plus de temps de cerveaux à vendre eux. »

de Darkoloo
« De la déclaration universelle des droits de l’Homme:  » Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit « . »

de Democratos
« Petite information à destinations des modérateurs :

En France, l’éditeur d’un service de communication en ligne a des obligations légales vis-à-vis des contenus qu’il diffuse. La Loi pour la Confiance dans l’Economie Numérique de juin 2004 le contraint à une obligation de moyens pour rendre inaccessibles les contenus qu’il publie et qui lui sont signalés comme illicites. Il s’agit de la transposition d’une directive européenne de 2000.

Certains sujets doivent être contrôlés de manière stricte :

* droit d’auteur et droit des marques
* diffamation, usurpation d’identité, menaces
* appel à la violence et appel au meurtre
* incitation à la consommation de drogues et incitation au suicide
* racisme et antisémitisme, négationnisme
* prostitution
* pédophilie

Être modérateur obéit à des contraintes légales, modérer n’est pas censurer…..nous serions en droit de vous attaquer.

Pour ce qui est de l’affaire TF1, je ne dirai qu’une seule chose :

Les médias traditionnels d’informations tels que vous vont disparaitre.

L’information, la vraie se situe désormais sur un espace globalisé, qui échappe et qui échappera toujours au contrôle et à la mainmise d’oligarques. »

de Chegooo
« Bonsoir Mr Le Modérateur et ses lecteurs, -dixit Albanel, Riester et ses godillots: Hadopi n’est pas liberticide! Vous auriez été + inspirés de retransmettre les séances concernant l’Hadopi, (aussi, les Français voient comment sont votées les lois dans ce pays), un vrai Dallas orwellien, avec plein de rebondissements! Pourquoi ne pas avoir parlé de ce « buzz du net »: un site de tv français censure tous les commentaires » sur votre chaine info? Un autre scoop, mais je suppose que vous le savez déjà: NS a promis le web à son « réseau » d’amis! Le gouvernement a raison, les mécréants décroissants ne méritent que le dédain, seul compte l’entreprise reine fraîchement ragaillardie par une promesse d’un « web 3.0″ plus proche du minitel et du kiosque. Je vous assure, cher modérateur, de ma non-compassion dans votre triste entreprise. »

de Emma-murphy
« Bonsoir Mr Le Modérateur et ses lecteurs, -dixit Albanel, Riester et ses godillots: Hadopi n’est pas liberticide! Vous auriez été + inspirés de retransmettre les séances concernant l’Hadopi, (aussi, les Français voient comment sont votées les lois dans ce pays), un vrai Dallas orwellien, avec plein de rebondissements! Pourquoi ne pas avoir parlé de ce « buzz du net »: un site de tv français censure tous les commentaires » sur votre chaine info? Un autre scoop, mais je suppose que vous le savez déjà: NS a promis le web à son « réseau » d’amis! Le gouvernement a raison, les mécréants décroissants ne méritent que le dédain, seul compte l’entreprise reine fraîchement ragaillardie par une promesse d’un « web 3.0″ plus proche du minitel et du kiosque. Je vous assure, cher modérateur, de ma non-compassion dans votre triste entreprise. »

de Rehab10
« Sommes nous toujours en France? Ce qui se passe est honteux!!! La liberté de penser et de parler ou est-elle? Mais ou va-t-on?? Honte à TF1 Quant à tf1, ce que vous avez fait à votre employé, est déplorable aucune pitié pour vous!!! même si certaines émissions me plaisent, je ne regarderai plus votre chaine. Et j’espère que pas mal de personnes prendront la même décision!! Mais comment un pays comme la France avec son autorité et sa liberté d’expression puisse laisser faire cela?? »

de anoutre
« Pour la forme En français on ne donne pas du Mr mais du M. Mr est l’abréviation de Mister… En plus le cordialement alors qu’on ne se connait pas est très déplacé. Pour le fond de la réponse : « - elles sont contraires aux déclarations officielles du groupe TF1, notoirement en faveur de cette loi, » Ce n’est pas une loi, pas encore. Et quand bien meme elle le sera, ce n’est pas le rôle de TF1 de prendre position sur une loi. Pour les commentaires supprimés : Pas mal… Le Corée du Nord et la Chine doivent vous féliciter. Pour l’acte de licenciement: C’est une  » fucking disgrace » comme dirait un joueur de foot beaucoup trop payé. Vous n’aurez plus JAMAIS mon cerveau à rendre disponible. »

de aussieblock2009
« Amis moderateurs. Tenez bon !!!! J’espere pour vous que TF1 respecte la convention collective vis a vis du travail de nuit. Je trouve dommageable cette censure mais bon ca va creer des emplois chez TF1 – au moins jusqu’a ce que TF1 reste TF1. Courage les gars. Superbe soleil d’hiver ici a Sydney. Bon vais aller faire un tour a la plage meme s’il fait vraiment frisquet. Bonne suit les gars. »

de Lecrafouet
« Bonjour, Je viens aussi tester votre capacité à censurer les commentaires que vous ne supportez pas. Honte à vous pour la qualité déplorable de la soupe que vous servez pour rendre les cerveaux disponibles, honte à vous pour ce licenciement que les règles du godwin m’interdisent de qualifier (aïe, j’ai godwiné), honte à vous pour la censure des commentaires. Les plus marrant, c’est que vous nous rejouez une version 2.0 de l’hydre, à chaque fois que vous coupez une tête, un compteur tourne quelque part sur internet ( ici pour les internautes qui ne connaissent pas le site), et vous rendez 10 nouveaux internautes absolument furibards, qui viennent commenter cette décision honteuse. Je ne vous salue pas. Bon courage au censeur, il faut bien nourrir sa famille, je n’ai pas de haine contre toi, ami technicien. »

de jeromecarte
« Joyeux 8 mai, en vous espérant une énooooorme gueule de bois le matin du réveil ! Allez-vous aussi pister tous les utilisateurs qui postent un commentaire comme moi ? Il faudrait vraiment un lance-flammes pour nettoyer tout cela, le karcher n’est plus assez efficace… Quoi qu’il en soit, et juste pour le plaisir, je vais aller me désinscrire de ce site juste après ce charmant commentaire. Y faudrait que ça marche pas, je pourrais avoir recours à la CNIL… »

de admin-réseau31
« Je trouve scandaleux qu’une chaine de télévision licencie sont personnelle pour une correspondance privée et qui donc par conséquent est une expression personnelle. Selon la loi le travaille est séparer de la vie privée et donc par conséquent le licenciement est abusif. Les peine encouru sont lourde, en effet le seul motif pour se licenciement serai la faute réelle et sérieuse, qui seras vite démentie devant un tribunal prudhommal. Le salariées pourras après avoir recours au pénal sauf si il ne le désire pas ou si le tribunal prudhommal le renvoi directement en pénal après avoir rendue son verdict. Les peine encouru en pénal sont de 5 ans d’emprisonnement avec surcis et 6 mois ferme plus 300 000 ? d’amende. Les personne représentant la société TF1 n’on surement pas prit la bonne décision. De plus la censure exercées sur les commentaires poster, tout du moins se qui ne portait pas atteinte a l’intégrité de la société TF1 n’aurais pas du être supprimer et un historique complet devra être gardé, d’autre site internet poste des commentaires et des screens qui montre bien c’est suppression de post des internautes. Par conséquent devant un tribunal cela pourrait révéler les désarrois de la société TF1 qui essaye de cacher ses fautes, mais en vain. Par conséquent il serait judicieux de trouver un arrangement a l’amiable avec l’employée en question si cela est encore possible. Si non le personnelle ayant pris c’est décision risque de succomber sous le cout de la loi (plus précisément les peine et amende cité plus haut). Si la procédure de licenciement a été engager on ne peut revenir en arrière, par conséquent la société TF1 devras prendre ses responsabilités au regard de la loi. Cordialement »

de jessica-Albanel
« Anéfé , moi , Christine , je reconnais que cette chaine de télévision , est bien aux ordres du régime totalitaire francais ! »

de bzzz666
« Félicitations TF1. Et encore je trouve votre sanction très légère par rapport au délis commis (exprimer son opinion en France, quelle idée !). M.Jérome Bourreau peut s’estimer chanceux de ne pas avoir été ligoter sur une chaise face à un écran de télévision obligé de regarder tous les primes de la Star Ac et de Secret Story, tous les épisodes des experts et tous les journaux de Jean-Pierre Pernaut de l’année 2009. Quoi qu’il en soit, je renouvelle mon soutien à votre encontre. »

de philouzz
« Que vous soyez une chaine de droite, je peux à la rigueur le comprendre, maintenant, que vous obéissiez à l’état surpuissant en étant même pas capable du moindre discernement je trouve cela complètement intolérable. Ne soyez pas étonner de perdre après ça de nombreux téléspectateur.. en effet il nous est bien démontrer votre façon de traiter « objectivement » l’information, et le respect de la vie et opinion privé de vos collaborateurs…. »

Etc… Actuellement il y a 107 commentaires encore visible tous dans ce style sur 218 postés pas mal la censure non !!!

Ah j’ai relevé qu’un seul commentaire en faveur de TF1 sur les 107 et je crois que ça doit être un peu ironique:

de chevalier_blanc
« Vive Hadopi ! Et si vous n’etes pas contents c’est pareil ! Non mais… Qu’est ce que c’est que ces pleureuses ? Décidemment, ces satanés lecteurs de Libé se sont passés le mot! A moins qu’il ne s’agisse d’une conspiration dirigée par Arte pour subtiliser des téléspectateurs à TF1… »

Je sens que TF1 s’est fait de vrais amis auprès des internautes avec ce soutiens à Hadopi et ce licenciement abusif. Mais dormez tranquille ils s’occupent de tout…

Mithrandir79

1 commentaire

TF1: la nouvelle inquisition en croisade contre les anti-Hadopi

7 mai 2009 | Catégorie : Politique

Jérôme Bourreau-Guggenheim Responsable du Pôle Innovation Web de TF1 fait l’objet d’une procédure de licenciement pour je site :

    - Ses propos sont contraires aux déclarations officielles du groupe TF1, notoirement en faveur de cette loi.
    - Ses propos sont incompatibles avec ses responsabilités au sein d’e-TF1, filiale du groupe en charge, également, de la lutte contre le piratage sur internet.

Voici la petite histoire brièvement résumé. Comme chacun sait la quadrature du net a menée un campagne de sensibilisation des risques que représente le projet de loi Hadopi en incitant chaque citoyen à écrire des mails d’information à son député (surtout s’il était de la majorité) de façon courtoise. M Bourreau-Guggenheim a sans-doute voulu à titre personnel (et non au nom de TF1) suivre ce mouvement pour pointer les points faibles du projet de loi en envoyant un mail argumenté à son député Mme de Panafieu. Celle-ci trouvant ce mail intéressant pour l’avancée du débat l’a envoyé en toute bonne foi (selon ses dires à l’assemblée) à d’autre collègue de l’hémicycle sans respecter l’anonymat de son auteur. Puis l’a communiqué au ministère de la culture pour que Mme Albanel en prenne connaissance.

C’est là où l’affaire devient bizarre, Mme Albanel prétend n’avoir jamais eu connaissance de ce mail. Alors que dans la lettre de licenciement de TF1 adressé à M Bourreau-Guggenheim il est bien notifié que la source de ce renseignement provient bien du ministère de la culture. Qui croire?

Peut-être y a-t-il une taupe de chez TF1 au ministère de la culture qui aurait fait de la rétention d’information tout en dénonçant le Responsable innovation Web de TF1?

Le résultat de cette affaire nous montre 3 choses:

    1- Il ne fait pas bon d’avoir un cerveau qui fonctionne normalement quand on travail à TF1,
    2- que la collusion entre les intérêts des grands groupes comme Bouygue et les députés de la majorité est manifeste
    3- et enfin que TF1 ne mérite pas d’avoir un Responsable aussi clairvoyant parmi ses rangs.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

L’amendement 138 au paquet Télécom Européen voté!!!

6 mai 2009 | Catégorie : Politique

Après moult péripétie la loi Hadopi se voit de nouveau compromise. En effet l’amendement 138 du paquet télécom au parlement européen instaure l’accès à internet comme un droit que seul une instance juridique après un jugement peut supprimé. Or la haute autorité d’Hadopi n’est pas une instance juridique mais juste une autorité administrative.

Catherine Trautmann avait bien tenté de contre-carrer l’amendement 138 en le substituant par l’amendement 46 sous la forme d’un compromis. Mais l’amendement 138 a été voté en premier donc le compromis n’a même pas été présenté au vote.

Le texte de loi Hadopi n’est plus en conformité avec le paquet télécom européen. Il devra être revue dès que le paquet télécom européen entrera en application en septembre 2009. La loi Hadopi sera morte dans l’oeuf puisqu’il faudra au moins 2 ans pour que les solutions techniques au niveau des FAI deviennent opérationnelles.

Voici un joli petit cadeau à notre cher président pour ses 2 ans de règne. Joyeux anniversaire petit.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Page suivante »