Archives de la catégorie 'Vie de Geek'

Emulateurs de calculatrice TI sur GNU/Linux

18 août 2011 | Catégorie : Linux,Vie de Geek

Les calculatrices sur les PC sont plutôt du genre rudimentaires, que ce soit sur Windows ou sur GNU/Linux. Si l’on a des applications scientifiques ou mathématiques à effectuer, ces outils ne sont pas du tout pertinents. La solution préconisée est d’utiliser un tableur Excel ou LibreOffice. Rien qu’à y penser cela donne des sueurs froides quant à la réalisation d’un graphe sur un tableur.

Donc qui n’a jamais eu envie d’avoir une calculatrice graphique sur son PC pour faire une modélisation rapidement sans se prendre le chou ? Après avoir cherché des logiciels permettant de réaliser les mêmes choses qu’une calculatrice graphique, je revenais inlassablement à mes bonnes vieilles et réelles calculatrices TI82, TI85 et TI92. Il y avait bien Regressi mais il tourne sur Windows, ce n’est pas un logiciel libre, et il est surtout orienté vers l’utilisation expérimentale.

Pour avoir une calculatrice graphique digne de ce nom sur le PC, il n’y a pas d’autre alternative que d’émuler une vraie calculatrice. Et là je dois dire que ce n’est pas le choix qui manque, que ce soit du côté de Casio ou de TI. Mais plusieurs facteurs mon fait pencher du côté des émulateurs TI.

Tout d’abord j’ai une longue expérience dans la programmation de calculatrice TI très proche du langage Basic. La programmation des Casios est plus orienté symbole mathématiques que je n’apprécie pas particulièrement. Les émulateurs intéressant chez Casios sont payants, non libres et disponible uniquement sur Windows. Les TI graphiques ont l’avantage de d’être basé sur une puce compatible Z80 (T84C00 pour la plupart) que les outils disponibles sous linux savent très bien piloter et émuler. Du coup il existe une panoplie complète d’émulateur disponible pour les calculatrices TI allant de la TI73 à la TI92 Plus (ou Voyage 200). Seule la TI81 n’est quasiment jamais émulée.

Après avoir fait pas mal d’essais, j’en ai retenu 3 qui valaient le détour Tiemu, TilEm et VTI (ce dernier tourne sous windows mais fonctionne très bien sous wine 1.2).

TiEmu est conçu pour émuler les TI 89, TI89Titanium, TI92, TI92+ et V200PLT. Il a l’avantage d’être dans les dépôts « multiverse » de la distribution Ubuntu. A l’installation le raccourci ne se met pas tout seul dans le menu démarrer, il est accessible en tapant dans une console tiemu. L’émulateur est livré sans rom (logiciel contenu dans les calculatrices) donc il vous faudra soit faire un dump de votre calculatrice pour récupérer la rom (ce qui est légal), soit faire une recherche sur le net pour récupérer le dump de que quelqu’un aura déjà fait avant vous (cela n’est plus légal si vous ne possédez pas la calculatrice correspondant à la rom téléchargée). Les roms sont soumises au copyright de Texas Instrument. Au démarrage TiEmu vous demandera de sélectionner une rom. Voici un exemple avec une rom de TI92.


Emulateur TI


TilEm est quant à lui un émulateur destiné pour les roms des TI73, TI82, TI82STATS, TI83, TI83+, TI83+SE, TI84+, TI84+SE, TI85, et TI86. Vous remarquerez que la TI81 est absente de la liste tout simplement parce qu’elle n’a pas de connecteur pour faire le transfert de la rom. Donc il est extrêmement dur de trouver une rom TI81, et pour l’instant je n’ai vu que l’émulateur Emux8 supporter cette rom. Bref pour en revenir à TilEm, il n’est pas disponible dans les dépôts ubuntu, il vous faudra le compiler ou télécharger le .deb non officiel ici que Compdigitec Labs nous a concocté. Même chose que pour TiEmu, TilEm ne met pas de raccourci dans le menu de Gnome, donc il faudra taper dans une console tilem pour démarrer le logiciel. Avant cela il vous faudra copier la rom de votre calculatrice dans le répertoire /home/user/.TiLem/ti8x/ correspondant. Un petit exemple avec une rom de TI82. Un petit bémol cependant concernant la charge du processus, qui prend 100% d’activité CPU sur un core. Donc ceux qui ont un CPU monocore s’abstenir.


Emulateur TI


Et enfin VTI c’est le plus ancien des trois mais c’est lui qui est le plus complet. Il peut émuler les TI82, TI-83, TI-83+, TI-85, TI-86, TI-89, TI-92, TI-92 II, et TI-92+. Il est disponible au téléchargement ici. Le binaire est un exécutable Windows donc il vous faudra installer Wine 1.2 ou 1.3 (j’ai testé sur les 2 versions) pas besoin de la version HQ pour le faire tourner. Décompressez le zip ajoutez les rom dans le même répertoire que l’executable. Activé le bit d’exécution du fichier VTI.exe (cliquer droit>Propriétés>Permissions et cochez « Autoriser l’execution du fichier comme un programme »). Ensuite cliquez droit sur VTI.exe et choisissez « Ouvrir avec Wine ». Un petit exemple de l’émulateur VTI avec une rom de TI85.


Emulateur TI


Ces émulateurs fonctionnent très bien pour les anciens modèles de calculatrice TI, par contre les récentes calculatrices TI Nspire n’ont pas encore d’émulateur libre digne de ce nom. Il faudra peut-être encore quelques années avant de les voir débarquer sur nos PC. Pour l’usage que la plupart d’entre nous en faisons, une TI92 c’est amplement suffisant.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Processeurophilie…

30 janvier 2011 | Catégorie : Vie de Geek

Non ce n’est pas une nouvelle maladie, c’est le nom de mon nouveau site. Eh oui en bon geek que je suis, je ne pouvais pas faire autrement que de dédier un modeste site xhtml à ma petite collection de processeur. Le terme désignant les collectionneurs de processeur n’existant j’ai dû faire appel à ce beau néologisme (qui passera peut-être pour un barbarisme pour certain).


->> Processeurophilie <<-


processeurophilie logo


Ma collection représente à l’heure où j’écris ces lignes, 130 processeurs et 74 doubles, soit un peu plus de 200 unités. Mon but est de faire partager ma passion et de pouvoir échanger mes doubles si cela intéresse d’autres personnes. Il est aujourd’hui encore assez facile de se procurer beaucoup de vieux processeurs pour moins d’un euro pièce. Mais cela risque de ne pas durer, au Etats-Unis les CPU sont recyclés pour récupérer l’or qu’ils contiennent en infime quantité. N’en doutons pas d’ici quelques années le marché des collectionneurs aura augmenté et l’offre aura nettement diminuée. Bien que ma collection aura une valeur certaines dans le futur, elle sera bien peu de chose face à l’aspect historique des débuts de l’informatique. Pour aborder le mécanisme des ordinateurs d’aujourd’hui il est indispensable de comprendre comment les architectures x86, Risc ou Sparc fonctionnent à partir des microprocesseur les plus primitif. Pour ça rien de tel que d’étudier un i386(1985) un processeur Mac G1 (1993), un processeur Arm1 (1985) et le premier processeur Sparc(1984). Et quel meilleur moyen de les étudier qu’en les collectionnant.

REMARQUE :Ce site est pour l’instant hébergé sur un de mes serveurs personnels, donc il pourrait y a avoir à l’occasion de maintenance ou de mise à jour quelques coupures. Internet Explorer 8 et inférieure ne respectant pas les normes de XHTML, ne peut pas afficher mon site (cela ne concerne pas IE9), donc je vous conseillerais de le visionner avec n’importe quels navigateurs alternatifs (Firefox, Opera, GoogleChrome, safari etc…).

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Le calendrier de l’avent MP3 2010 se dévoile

1 décembre 2010 | Catégorie : Vie de Geek

Comme chaque année depuis 2007 le site netophonix organise une sélection de petit mono MP3, mettant en scène les frasques exubérantes du père noël et de toute sa clique. Si vous êtes curieux je vous invite à visiter quotidiennement ce lien :


– Calendrier de l’avent MP3 2010 –


C’est comme un vrai calendrier de l’avent, sauf que ce n’est pas un chocolat qui vous attend chaque jour de décembre jusqu’à Noël, mais petit sketch audio hilarant qui vous sera dévoilé.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore les sagas MP3 tel que « Le donjon de Naheulbeuk » ou encore « Reflet d’acide », quelques centaines de titre sont disponibles à cette adresse. Les sagas MP3 sont un peu l’équivalent des feuilletons radiophoniques des années 50-60, mais en plus cabotin et plus délirant. Par contre dans la liste que je vous aie mise ci-dessus, il y a du bon et du moins bon. Pour ne pas être déçu commencez à écouter les sagas avec un vote supérieur à 100, ce sera déjà un bon début.

Bonne écoute et bonne chance pour la course aux cadeaux.

NB: Les mono MP3 sont dévoilés dans la soirée, donc pas d’impatience.

Mithrandir79

2 commentaires

Comprendre le phénomène « Einstein »…

25 novembre 2010 | Catégorie : Vie de Geek

Albert Einstein est l’icône scientifique la plus universellement connue, et chacun sait combien il a influencé une énorme partie des travaux scientifiques du XXème siècle. Pourtant très peu de personnes savent quel fut réellement la nature de ses travaux et quel impact concret a eu ses travaux sur notre quotidien.

En générale les livres de vulgarisation scientifique tombent souvent dans les clichés sensationnels de la bombe atomique, du voyage dans le temps, de la fameuse formule « E=mC2″ que presque personne ne comprend etc… Et malheureusement les livres scientifiques quant à eux s’expriment dans un jargon matheux inaccessible pour le profane. Il est alors très difficile d’approcher la pensée originale du savant sans passer son doctorat de Mathématiques.

Ce n’est pas sans ravissement, que j’ai trouvé récemment un magnifique livre traitant de l’impact de la pensée et des théories d’Albert Einstein sur notre vie de tous les jours. Il s’intitule tout simplement « Einstein aujourd’hui ». Cet ouvrage réuni le témoignage d’une dizaine de scientifiques contemporains montrant comment les trois thèses de la relativité, des mouvements browniens et les quanta de lumière d’Einstein, ont complétement révolutionné la vision de l’infiniment petit et de l’infiniment grand.

Einstein aujourd'hui

Ce livre est à mi-chemin entre un ouvrage de vulgarisation et un ouvrage scientifique. Du coup quelques connaissances basiques en sciences physiques et en mathématiques suffisent pour comprendre le cheminement de pensée d’Albert Einstein. Ce livre nous montre aussi l’aspect collaboratif de la recherche scientifique. Sans Poincaré, Planck, Podolski, Rosen, Broglie, Bohr, Schrodinger, Bose et bien d’autres Einstein n’aurait jamais eu matière à faire avancer ses théories.

La lecture de cette ouvrage m’a fait redécouvrir le vrai visage d’Albert Einstein, un scientifique non conventionnel ayant entraperçu sous un coin du voile, les mystères de notre univers. Et surtout cela m’a permis de voir à quel stade était les avancées scientifiques en 1905 lors de la publication de ses premiers articles. La notion d’atome était tout ce qu’il y a de plus abstrait, la nature des électrons et des photons était encore à découvrir, le nombre d’Avogadro n’en était qu’à une vague approximation et les rayonnements noirs (Ultraviolet et infrarouge) était encore un mystère. C’est tout juste si on arrivait à expliquer scientifiquement le fonctionnement physique de l’émission de lumière d’une ampoule à incandescence. C’est dans ce contexte qu’Einstein, Planck, Poincaré et tous les autres ont fait s’effondrer les anciennes théories pour rebâtir les premières briques des sciences physiques d’aujourd’hui.

Pour se procurer ce livre qui datent de 2005, il suffit de se rendre dans une médiathèque digne de ce nom et de cherché un peu. Ou sinon vous pouvez le commander avec le lien ci-dessus. Si vous avez un eReader, une version pdf circule sur les réseaux P2P (assurer vous d’avoir acheter le livre papier avant de le télécharger).

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Vous savez que vous êtes Cherbourgeois quand…

2 octobre 2010 | Catégorie : Vie de Geek

Ci-dessous se trouve un article paru dans la presse de la manche, au sujet des lieux communs cherbourgeois issu d’un groupe de Facebook. Comme quoi les media de nos « mamies » rejoignent parfois les facéties des réseaux sociaux des plus jeunes.

« Vous savez que vous êtes Cherbourgeois quand…

Un des principaux groupes (facebook ndlr) consacrés à Cherbourg et ses environs s’intitule « Vous savez que vous êtes Cherbourgeois quand… » Pas moins de 4 295 personnes ont adhéré aux propositions pertinentes des créateurs, classées par thèmes. Morceaux choisis:

    - Lieux emblèmatiques

  • Napoléon n’est pas seulement un personnage historique, mais aussi un point de rencontre.
  • Vous êtes déjà arrivé en retard au travail ou à l’école à cause du pont tournant.
  • Vous connaissez la « rue des kebabs » et son vrai nom.
    - Cultures et sorties

  • Votre seule source d’information est la presse de la manche, posée tous les jours sur la toile cirée de votre mamie.
  • Vous avez déjà passé la fête de la musique sous la pluie, et ça ne vous a pas découragé.
    - Vie quotidienne

  • Au moins une personne de votre entourage travaille à Flamanville ou chez Areva.
  • Vous savez qu’ici il ne fait froid que deux mois par an… En juillet et en aout quand vous coupez le chauffage.
  • Vous pouvez dormir tranquille dans le train parce que vous ne pouvez pas manquer l’arrêt.
  • Vous savez qu’il est impossible de rester bien coiffé en passant sur le pont tournant.
  • Vous redescendez de Auchan le samedi après-midi et vous vous tapez tous les embouteillages.
  • Vous décidez en une seconde d’aller à la plage quand vous voyez pointer du nez un rayon de soleil: c’est peut-être la seule chance de vos vacances d’aller se baigner!
  • Vous revenez de vacances… et il se met à verser quand vous passez Valognes.
    - Folklore local

  • Un goéland en plein vol vous a au moins une fois volé votre goûter dans la rue piétonnes. Au pire, il vous a « chié » dessus.
  • Pour vous, le 11 novembre, l’armistice n’est pas le seul événement notable!
  • Vous savez grâce, grâce à la presse de la manche qu’arc-en-ciel a pris sa retraite et a été remplacé par flamboyante, mais qu’elle mange toujours à 16h15.
  • Vous connaissez Stéphane, buveur de Coca invétéré, et Wallouf le chanteur.
    -Vie scolaire

  • Vous avez fait un stage d’optimist en CM2.
  • En tant que bon lycéen cherbourgeois original, vous révez d’aller « ailleurs », très loin, genre à Caen.
    - Légendes plus ou moins véridiques

  • Vous savez que les filles de Cherbourg sont les plus belles du monde.
  • Vous êtes persuadé que Cherbourg est la ville qui compte le plus de bars par rapport au nombre d’habitants.
  • Vous êtes fier que l’unique homard rouge et vivant soit à la cité de la mer.
  • Vous savez que les autres disent que vous habitez au bout du monde.
    - Sports et loisirs

  • Vous êtes persuadé que l’ASC jouera un jour en ligue 2.
  • Petit, on vous cassait les oreilles à l’école pour courir les foulée de la presse de la manche.
  • Vous avez écumé sans fin la piste cyclable de la CUC, de Querqueville à Collignon. »

Vous aurez compris pourquoi la presse de la manche a repris dans ses pages les posts du groupe cherbougeois de Facebook.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Comment hacker ses recettes de cuisine ?

9 septembre 2010 | Catégorie : Vie de Geek

Les programmeurs informatiques font souvent allusion aux recettes de cuisines quand il s’agit d’expliquer le fonctionnement des programmes qu’ils écrivent aux communs des mortels. Jeff Potter est aller à l’inverse de cette logique en proposant d’analyser les façons de cuisiner à la manière des geeks pour les geeks.



Cela a donné naissance à un livre Cooking For Geeks (en) indispensable pour le peu qu’on soit un geek invétéré. Avec ce livre finit les soirée devant l’écran d’ordinateur avec la pizza commander chez Pizza hut et la cannette de coca (ou de bière) posée sur l’unité centrale. La cuisine va être le nouveau terrain de jeu.

« Cooking for geeks » va vous apprendre à faire la cuisine tout en exploitant vos penchants pour la transgression et le bidouillage. La recette de cuisine sera le code à hacker et les ustensiles de cuisines le hardware à bidouiller pour arriver à vos fins. Et cerise sur le gâteau le résultat de vos adaptations sera comestible (ou non…) donc plus besoin de commander de pizza. L’autre point intéressant de cet ouvrage est surement l’approche scientifique des modification organique des plats lors de leur préparation (ex: la dénaturation des proteines pendant la cuisson du blanc d’oeuf qui explique la coagulation).

Ce livre est disponible sur amazon ici ou chez O’Reilly sous forme d’eBook, il n’y a pas encore d’édition française mais on a pas besoin d’un niveau exceptionnel en anglais pour apprécier cette ouvrage. En plus vous vous apercevrait que beaucoup de terme technique de cuisine proviennent directement du français.

Mithrandir79

1 commentaire

Carte graphique nVidia RIVA TNT2 Model 64 fait planter Ubuntu 10.04

8 juin 2010 | Catégorie : Informatique,Linux,Vie de Geek

Si vous avez comme moi sur un de vos PC « vintage », une carte nVidia RIVA TNT2 Model 64, il se peut que vous rencontriez un problème de « freeze » de votre PC avec Ubuntu 10.04. En effet les drivers nvidia par défaut présente un bug déjà référencé sur launchpad.

Apparemment ce serait l’accélération graphique qui poserait problème. Le « freeze » de l’écran intervient lorsque la souris passe au-dessus d’une icône du bureau ou du menu. En attendant que le problème soit résolu il vous faudra désactiver l’accélération graphique. Donc au revoir les effets 3D. Cette carte n’étant plus toute jeune, je ne pense que ce bug soit une priorité sur launchpad.

La solution qui est proposé sur la page de launchpad, qui est de rajouté à la ligne de boot nouveau.noaccel=1 dans le fichier /boot/grub/grub.cfg n’est pas vraiment pratique. Puisque la manipulation sera à refaire à chaque mise à jour du kernel. Celui-ci étant créer automatiquement par grub il n’est pas conseillé d’éditer ce fichier. Et je ne connais pas le moyen d’ajouter cette option dans les autres fichier de configuration de grub. (*voir fin d’article)

Exemple:


menuentry 'Ubuntu, avec Linux 2.6.32-22-generic' --class ubuntu --class gnu-linux --class gnu --class os {
recordfail
insmod ext2
set root='(hd1,1)'
search --no-floppy --fs-uuid --set 9a0bf27d-5d3c-4d2b-b8ac-9db06014fb0d
linux /boot/vmlinuz-2.6.32-22-generic root=UUID=9a0bf27d-5d3c-4d2b-b8ac-9db06014fb0d ro quiet splash nouveau.noaccel=1
initrd /boot/initrd.img-2.6.32-22-generic

Cet exemple reste théorique, je ne l’ai pas testé personnellement.


Ma solution, je pense est plus simple à réaliser malgré son aspect un peu plus bourrin.

    - Tout d’abord démarrer ubuntu en mode de récupération (2ème ligne dans bootloader grub).
    - Ensuite sélectionnez dans le menu la ligne failsafeX Run in failsafe graphic mode.
    - Ubuntu démarre sans accélération graphique donc le bug ne doit plus se manisfester.
    - Ouvrir un terminal, et taper sudo cp /etc/X11/xorg.conf.failsafe /etc/X11/xorg.conf. Cela a pour but d’utiliser la configuration graphique du mode failsafe comme affichage normal.

Pour revenir en arrière (s’il y a une mise à jour du paquet « xserver-xorg-video-nouveau ») il suffira de taper dans un terminal sudo rm /etc/X11/xorg.conf. Et enfin sudo dpkg-reconfigure xserver-xorg, suivi d’un redémarrage.

Cette méthode n’est qu’un palliatif à la résolution du bug, ça ne résout pas le problème, mais cela permet de récupérer le bon fonctionnement du système en attendant la correction du bug.

*[edit]On vient de me souffler dans l’oreillette la solution (Irulan qu’est-ce que je ferai sans toi ;) ) pour ajouter une option à la commande de boot de linux dans grub.

    - Taper dans un terminal sudo gedit /etc/default/grub.
    - Ensuite aller à la ligne GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash" (environ ligne 9) la transformer en GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash nouveau.noaccel=1".
    - Puis faite une mise à jour de grub en tapant dans le terminal sudo update-grub. Et enfin redémarrer.

[/edit]

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Petite révision des voies de synthèse métabolique biochimique

29 mai 2010 | Catégorie : Vie de Geek

La biochimie est une science assez récente par rapport aux autres sciences. Ses débuts remontent au début du XXème siècle, Carl Neuberg sentit le besoin de distinguer la chimie du vivant de la chimie classique (générale et organique). Il créa alors le terme « biochimie ». Très mal connu des non initiés, elle permet d’entrevoir les rouages les plus intimes du fonctionnement de la vie.

L’étude de cette discipline est assez ardue, puisque des milliers de réactions sont mises en jeux dans les cellules vivantes. Lorsque j’étais étudiant j’avais eut l’idée de construire un schéma résumant toutes les chaines métaboliques de base se situant dans une cellule. J’avoue avoir vite abandonné devant l’ampleur de la tâche.

C’est alors qu’il y a quelques jours je suis tombé sur une affiche réunissant les différentes voies de synthèses, avec pour colonne vertébrale la glycolyse, et répartie tout autour les voies de synthèse des acides aminés, des pentoses, acide gras et phospholipide ainsi que la phosphorylation, la photosynthèse et le cycle de krebs etc…

J’ai donc cherché sur le net quelque chose d’équivalent, j’ai trouvé cette carte métabolique que j’ai un peu retouchée (en anglais mais ça gène pas beaucoup les noms des molécules diffèrent très peu).


Carte métabolique

(6,2 Mo)(en)

Cela vous donne une petite idée d’une partie de la théorie qu’on a dû ingérer en BTS Biochimiste. (Mise à part la synthèse des acides aminés qu’on a juste survolé). Juste pour information les enzymes sont notées par des chiffres, pour avoir leurs noms il faut se référer au code enzymatique EC.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Plusieurs LiveUSB Linux bootable sur une seule clef USB

22 avril 2010 | Catégorie : Informatique,Linux,Vie de Geek

Le LiveUSB est issu de la technologie LiveCD permettant de lancer un système d’exploitation Linux ou certains BSD à partir d’un CD ou d’une clef USB sans s’installer sur le disque dur. Le but étant de créer une partition virtuel dans la Ram (d’où le besoin d’au moins 1Go de ram pour que cela fonctionne correctement). Les logiciels permettant cette exploit sont entre autres syslinux, casper et ubiquity. Hors le système de démarrage de syslinux contenu dans les images LiveCD est monoboot et ne permet pas d’installer plusieurs LiveCD ou LiveUSB sur le même support. Donc quand on utilise une clef USB de 16Go seul 700Mo sont utilisés, c’est du vrai gaspillage.

La solution je l’ai trouvé sur ce site après avoir consulté ce forum. Le logiciel multiboot proposé ici nécessite de l’installer sur un système Ubuntu (mais cela peut sans doute fonctionné).

Le principe est d’utiliser Grub comme bootloader sur la clef USB tout utilisant « fuseiso » pour lire les fichiers ISO. Et un script automatise l’ajout d’image ISO sur la clef USB tout en mettant à jours Grub. Avec ce système une clef USB de 16Go peut accueillir jusqu’à 21 images Live CD de 700Mo.

Si ce projet semble très prometteur il est encore quelques imperfection qu’il faut prendre en compte pour éviter toutes déconvenues. Sur ce site il est proposé un script d’installation qui est censé inscrire le dépôt du le logiciel dans le sources.list, puis d’installer le paquet. Mais il fait d’autre chose qu’on ne lui a pas demandé (ex: activation des icônes dans les menus de gnome !!!!).

La deuxième chose étant que le dépôt ajouté n’est pas signé, donc il y a un fort risque d’usurpation pouvant entrainer l’installation de programme malveillant. Ce problème de sécurité est à prendre en compte avant toutes installation de ce dépôt. (ne pas l’utiliser sur une machine de production ou sur un serveur). J’espère que cette situation s’améliorera dans le temps.

Donc je vous propose ici d’installer manuellement le dépot et le logiciel:

    - Ouvrir un terminal Application>Accessoire>Terminal.
    - Editer le sources.list sudo gedit /etc/apt/sources.list.
    - Ajouter à la fin du texte deb http://liveusb.info/MultiBoot-v3/depot/ ./. Enregistrer et fermer le fichier.
    - Mettre à jour apt, taper dans le terminal sudo apt-get update.
    - Ensuite installer le logiciel, taper dans le terminal sudo apt-get -y multiboot. Cela installe le logiciel plus les paquets dépendants (fuseiso, qemu, grub-pc, parted, xterm etc…)

Le logiciel se lance à partir du menu Application>Accessoires>Multi System. Maintenant il suffit juste de télécharger les images LiveCD et de les glisser sur la fenêtre de Multiboot.

NB: Multiboot ne peut démarrer que si une clef usb en fat32 est connecté au PC.

J’ai eu quelques souci avec certains disques durs !(mais normalement ça fonctionne) Cependant j’ai une astuce pour y palier:

    - Installer au moins une image ISO de LiveCD sur une clef USB.
    - Puis copier l’intégralité de la clef USB sur le disque dur externe.
    - Ouvrir un terminal et taper syslinux /dev/sdb1. « sdb1″ étant un exemple il faut le remplacer par celui de votre disque externe.
    - Démarrer « Multi System » votre disque dur sera maintenant reconnu et de nouvelles images pourront être ajoutées.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à remplir votre disque dur avec un nombre exhorbitant de liveCD et de colporter la bonne parole du logiciel libre à toutes les install party où vous irez. Vous pourrez ainsi montrer la diversité des environnements disponibles sur linux. A noter que PC-BSD 8 ne fonctionne pas encore sur ce système. Il aussi possible d’ajouter des CD d’installation Windows grâce à « Plop » mais j’avoue ne pas l’avoir essayer.

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Remettre le « hiddenmenu » dans Grub 2

20 avril 2010 | Catégorie : Informatique,Linux,Vie de Geek

Grub est un petit programme permettant de pouvoir choisir entre plusieurs système d’exploitation au démarrage (Linux/Windows/BSD etc…). Il a l’avantage par rapport à son ancêtre Lilo d’être très flexible est facilement paramétrable en mode texte. Depuis la sortie d’ubuntu 9.10 une nouvelle version de Grub V1.97 beta (pré-version 2) a été inaugurée. Le paramétrage a été complètement revu et automatisé. Le fichier de paramétrage de grub /boot/grub/grub.cfg est donc totalement différent de l’ancien menu.lst. Qui plus est lors d’une mise à jour du kernel il sera automatiquement totalement réécrit. Donc si on le modifie manuellement il faudra refaire la modification à chaque mise à jour de kernel.

Dans l’histoire l’option de l’ancien grub « hiddenmenu » a tout bonnement disparu du fichier grub.cfg. Cette option permettait de cacher le menu de sélection au démarrage du système et c’était le boot par défaut qui était lancé, il suffisait d’appuyer sur « Echap » lors de la séquence de boot pour voir apparaître le menu. C’est un procédé bien pratique quand on a un ordinateur familial où on a installer discrètement et égoïstement sur un coin de partition un petit linux et qu’on veux pas trop que ça se sache…

Avec Ubuntu Karmic j’avais bidouillé un truc pour pouvoir rester à la version 1 de grub, en installant d’abord Ubuntu Jaunty puis en l’upgradant d’une version. (Karmic ne fait pas la mise à jour automatiquement de grub 1 à grub 2). Mais voilà, dans à peine 10 jour Lucid Lynx va pointer le bout de son nez et je me vois mal faire 2 upgrades successivement juste pour garder mon « hiddenmenu » si tant est que lucid ne fasse pas la mise jour vers grub 2 automatiquement.

C’est par inadvertance, au détour d’un bois de topic, que je suis tombé sur un buisson ardent me donnant par la même occasion la bonne parole et surtout LA solution.


Parce que je ne suis pas méchant et que ça mérite une petite pierre de rosette, je vais m’atteler à une libre traduction juste pour vous :

    - Ouvrir un terminal,
    - Faites une sauvegarde du fichier « /etc/default/grub » en tapant la commande sudo cp /etc/default/grub /etc/default/grub.bkup1.
    - Editer le fichier en faisant sudo gedit /etc/default/grub.
    - Décommenter la ligne 5 (supprimer le « # » en début de ligne) contenant ce texte « #GRUB_HIDDEN_TIMEOUT=0 » et remplacer la valeur  »0 » par le temps d’attente en seconde (cela laisse le temps d’appuyer sur échap) 5 secondes est une bonne valeur. Enregistrer et fermer gedit.
    - Faites une sauvegarde du fichier « /etc/grub.d/30_os-prober » en tapant la commande sudo cp /etc/grub.d/30_os-prober /etc/grub.d/30_os-prober.bkup1.
    - Editer le second fichier en faisant sudo gedit /etc/grub.d/30_os-prober.
    - Commenter (ajouter un « # » en début de ligne) vers les lignes 26 ou 27 contenant « if [ "x${found_other_os}" = "x" ] ; then et 62 ou 63 contenant le dernier fi avant l’accolade « } ». Enregistrer et fermer gedit.
    - Maintenant faites une mise à jour de grub avec sudo update-grub. Le fichier « /boot/grub/grub.cfg » sera recréer de façon automatique et permanent. A chaque mise à jour du kernel cette modification sera prise en compte.
    - Redémarrer l’ordinateur un écran noir de 5 secondes attend que vous appuyiez sur « echap » pour accéder au menu. Si vous n’appuyer pas le démarrage se fera avec le choix par défaut.


Grâce à cette manipulation je vais pouvoir continuer à squatter chez les autres avec mon linux sur leur bout de disque dur en toute discrétion…

Mithrandir79

Les commentaires sont désactivés pour ce billet

Page suivante »