Archives de la catégorie 'Cinéma'

Les 7 Samouraïs d’Akira Kurosawa sur Arte le 08/03 à 20h35

6 mars 2010 | Catégorie : Cinéma

C’est assez rare que des films japonais passent sur nos chaînes de TV occidentales, donc ça mérite d’être signalé quand c’est le cas. D’autant que le film en question est LE film référence de la culture japonaise d’après guerre. « Les sept Samouraïs » (七人の侍, Shichinin no samurai) le plus grand chef d’oeuvre d’Akira Kurosawa, sera diffusé lundi 8 mars 2010 sur Arte en première partie de soirée à 20H35. S’il y a un film japonais à voir c’est celui-ci.


Les sept samouraïs


Dans le casting on pourra remarquer les excellents Takashi Shimura et Toshiro Mifune, équivalent au Japon en terme de célébrité à nos Jean Gabin et Lino Ventura français. Le terme long métrage prend tout son sens ici puisque celui-ci dure pas moins de 3H15 digne d’un seigneur des anneaux. La réalisation est un modèle de sobriété et d’efficacité chaque plan, chaque séquence est savamment dosé. La Version Original sous-titré nous permet de voir le jeu des acteurs dans toutes leurs forces et non dénaturé par des mauvais doublages nasillard (les films asiatiques en sont ainsi souvent massacrés). Ce petit bijou a été titré Lion d’argent à la Mostra de Venise en 1954 dans une période où le Japon essayait difficilement de redorer son blason après la 2ème guerre mondiale sur le plan international.


Voici l’histoire en bref, un village de paysans qui se fait piller par une quarantaine de bandits sans scrupules, qui annoncent aux villageois que leur prochain passage se passera après la future moisson pour prendre leur part de riz. Quelques villageois décident alors de partir en ville dans le but de recruter plusieurs samouraïs afin de protéger le village. Avec leurs maigres ressources vont-ils réussir à trouver des samouraïs suffisamment fort pour repousser les truands ?


Ce film permet de comprendre le fonctionnement des différentes classes sociales du Japon médiéval, notamment le devoir chevaleresque des samouraïs envers la population s’appuyant sur le code du Bushido, tout comme il nous montre la fourberie et la couardise des paysans qui cherche à rouler les bandits et les samouraïs.


Il faut aussi savoir que le film américain « les sept mercenaires » est remake à la sauce western des « sept samouraïs ». Même si cette adaptation est de bonne qualité, on s’aperçoit très vite que la version originale se place nettement au-dessus en terme de chef d’oeuvre. Cela montre aussi que la culture américaine est mieux implantée en Europe que ne l’est la culture asiatique, et cette dernière mérite vraiment d’être enfin découverte.

Princesse Irulan

Les commentaires sont désactivés pour ce billet